IconeFAQ ?

Actualité

Janvier mois de la sensibilisation à l’Alzheimer

Accueil  /  Actualités  /  Janvier mois de la sensibilisation à l’Alzheimer

Janvier, c’est le mois de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer. Il faut le dire et le répéter! Toute personne qui a été confrontée à cette maladie le sait, c’est une maladie qui ne touche pas seulement la personne atteinte, mais toute la famille. Ce sont les membres de la famille, les proches aidants, les conjoints et conjointes qui souvent doivent soutenir, accompagner et soigner les personnes atteintes.

Ce qu’il faut savoir sur la maladie d’Alzheimer

 

En janvier 2020, 125 000 Québécois sont atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. Cette maladie neurodégénérative affecte non seulement la personne qui en est atteinte, mais aussi sa famille et ses proches. Si vous prenez soin d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer, vous vous posez certainement de nombreuses questions et c’est normal. Vous trouverez ici un résumé d’information pour mieux comprendre cette maladie. Source : L’Appui pour les proches aidants

 

Mythes et réalités sur la maladie d’Alzheimer

De nombreuses légendes et idées fausses circulent sur les personnes atteintes, les symptômes, la progression et les conséquences de la maladie d’Alzheimer. La Société Alzheimer du Canada nous propose une série de mythes et de réalités qui nous aident à bien comprendre la maladie. Un mythe important est celui de la prévention.

Mythe: On peut prévenir la maladie d’Alzheimer.

Réalité : Il n’existe aucun traitement pour prévenir la maladie d’Alzheimer. Cependant, l’activité physique et mentale, l’alimentation saine faible en gras, la réduction du niveau de stress et le fait de rester actif socialement peuvent contribuer à réduire les risques.

Parlons de l’activité physique

 

Notre partenaire Neuromotrix à publier un article sous le thème « Bougez pour protéger votre cerveau»

Comment l’activité physique contribue à la santé du cerveau

 «Nous en entendons souvent parler, l’activité physique a des bienfaits sur les fonctions cognitives, notamment sur la mémoire. Les chercheurs font souvent des liens entre la pratique d’activités physiques et la réduction des risques de maladie d’Alzheimer. Évidemment, nous nous sentons tous interpellés, car les statistiques sur le nombre de personnes qui souffriront de cette terrible maladie dans les prochaines font peur, et nous voudrions tous l’éviter.»  (source : Neuromotrix)

Pour en savoir plus : Bougez pour protéger votre cerveau ou Maladie d’Alzheimer et activité physique

Un mois ce n’est pas assez

 

Un mot plus personnel, ma mère fut atteinte de la maladie d’Alzheimer, une période difficile pour toute la famille. Mon père, qui souffrait d’insuffisantes cardiaques, n’a pas survécu à cette période. Par la suite mon frère et moi avons dû «placer» notre mère en CHSLD où elle recevait de bons soins. Malgré un plan d’intervention qui soulignait l’importance de marcher chaque jour, le manque de personnel rendait la chose impossible. Maman ne voulait pas rester là, sans comprendre ce qui lui arrivait, elle savait qu’elle n’était pas à la bonne place. Nous aurions aimé qu’elle puisse bénéficier de stimulation, d’activités distrayantes, de pouvoir marcher, etc. Beaucoup de travail demeure à faire pour offrir aux personnes qui vivent avec la maladie d’Alzheimer de meilleurs services. Profitons du mois de janvier pour en parler, mais encore, il faudra poursuivre les 11 autres mois de l’année. Ne pas lâcher! (Michel Doray, directeur du développement d’Espace-Médic)