IconeFAQ ?

Actualité

Janvier, un mois de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer

Accueil  /  Actualités  /  Janvier, un mois de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer

«La maladie d’Alzheimer fait partie de la réalité d’un grand nombre de personnes. Je peux en témoigner! J’ai vu la mémoire, les habiletés cognitives de ma mère diminuées peu à peu, jusqu’à disparaître complètement. Ce n’est pas tout, malheureusement. J’ai aussi vu la santé de mon père se dégénérer. Grugé par l’inquiétude, souvent éreinté, il n’était plus en mesure d’assurer son rôle de proche aidant. À distance mon frère et moi avons pris le relais.  À la suite du décès de papa, il a bien fallu se rendre à l’évidence, maman devait être placée. Croyez-moi, ce fut la pire journée de ma vie, aller reconduire ma mère au Centre d’Hébergement de Soins de Longue Durée, un cauchemar!»  Michel D.

Une maladie qui fait peur!

La Société d’Alzheimer de Montréal sur son site Internet nous présente des statistiques préoccupantes : (source : https://alzheimermontreal.ca/)

  • Plus de 125 000 personnes au Québec sont atteintes de la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée, dont 33 000 Montréalais.
  • Le nombre de personnes atteintes d’un trouble cognitif augmentera de 66 % d’ici 15 ans et par conséquent, la demande pour nos programmes et services de conseil, répit et stimulation, formation et éducation connaîtra une croissance importante au cours des prochaines années.

Faire de la sensibilisation

Face à cette situation, il est non seulement important d’intensifier la sensibilisation du public, mais aussi de militer pour que les organismes communautaires liés à la santé, par exemple la Société d’Alzheimer de Montréal dispose des moyens nécessaires pour réaliser sa mission, soutenir les personnes atteintes et leurs proches aidants.  Nous invitons les divers niveaux de gouvernement à les soutenir directement. Il faut les soutenir avec nos dons!

Janvier est le mois de la sensibilisation de la maladie d’Alzheimer. Une occasion de plus de sensibiliser et de conscientiser la population sur cette maladie.  Une occasion de plus de réfléchir à notre propre perception de cette maladie et à notre regard vis-à-vis une personne et sa famille qui vivent tous avec. La maladie l’Alzheimer n’est pas uniquement une statistique dans un rapport annuel, c’est aussi et surtout, une préoccupation perpétuelle pour les proches- aidants et la famille de la personne atteinte. Cependant, certaines données statistiques en disent long!

Une maladie qui fait fuir!

Lors d’un récent sondage, 46 % des répondants ont dit qu’ils éprouveraient un sentiment de honte ou d’embarras s’ils avaient l’Alzheimer, tandis que 61 % des personnes interrogées ont déclaré qu’ils auraient à faire face à une forme ou une autre de discrimination. L’enquête a également démontré qu’un Canadien sur quatre estime que ses amis et les membres de sa famille l’éviteraient s’il recevait un diagnostic d’Alzheimer. Finalement, seuls 5 % des Canadiens s’informeraient davantage sur ce trouble si un membre de leur famille, un ami ou un collègue recevait un tel diagnostic. Pour lire le sondage et pour apprendre davantage sur la stigmatisation entourant la maladie d’Alzheimer, cliquez ici. (source : Société Alzheimer du Nouveau-Brunswick)

Des outils utiles et surtout sécuritaires!

À titre d’équipementier spécialisé notamment dans le maintien à domicile, nous vous suggérons quelques outils pouvant aider, voire sécuriser un milieu de vie et donner un peu de quiétude aux proches aidants.

Le «safecook»

Le «safecook» est un système branché sur une cuisinière qui limite le temps d’utilisation. Une fois le temps programmé écoulé, le «safecook» coupera l’alimentation électrique et évitera ainsi des risques d’incendie.

Le coussin sensoriel «Smart»

Le coussin sensoriel «Smart Caregiver » est installé sous les draps et est en communication avec une alarme. Si la personne à risque d’errance se lève, l’aidant qui est dans une autre pièce en sera immédiatement averti. Ce système est reconnu pour limiter les risques d’errance et de prévenir rapidement l’aidant au moment d’une chute du lit.

Ne pas tomber du lit!

De plus Le « Smart Caregiver» couplé à un lit à profil bas et un matelas de sol fait en sorte que l’aidant est informé que la personne n’est plus dans son lit, mais elle aura simplement roulée au sol en diminuant considérablement les risques de blessures.

Une veilleuse activée au mouvement

Une veilleuse activée au mouvement peut aussi être très utile autant pour la personne atteinte qui se lève la nuit que pour la personne proche aidante qui doit se lever rapidement si elle entend un bruit ou l’alarme du coussin sensoriel.

Des produits d’incontinence nécessaires

Bien sûr, toutes les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ne sont en mesure de se lever la nuit pour aller seules à la toilette. Savez-vous que tous les produits d’incontinence ne sont pas équivalents. Les produits «Tranquility» proposent une protection fiable et confortable. Ils sont un peu plus chers, mais ils permettent de demeurer au sec plus longtemps de réduire les odeurs ainsi dans une journée, les utilisateurs sont changés moins souvent. Passez à une de nos boutiques pour obtenir un échantillon gratuit:

  • À Montréal, au 4590 boul. Henri-Bourassa Ouest, H4L 1A8
  • À Joliette, au 850 boul. Firestone, J6E 2W5
  • Pour la région est de Montréal et le sud de la Lanaudière, au 144C rue Notre-Dame à Repentigny, J6A 2PA