IconeFAQ ?

Actualité

L’isolement des personnes aînées un fléau!

Accueil  /  Actualités  /  L’isolement des personnes aînées un fléau!

Pour plusieurs personnes en perte d’autonomie, l’hiver rime avec solitude, avec isolement.  Ce n’est pas de la mauvaise poésie, c’est une réalité froide comme les pires journées d’hiver.  Moins de contacts avec le voisinage, moins de sorties, moins de visiteurs, sont des conséquences de la saison hivernale. À nous d’y voir!

Merci à nos centaines de bénévoles

En premier lieu, il faut souligner le temps donné par des milliers de personnes bénévoles qui dans les milieux communautaires et en centre d’hébergement visite les personnes âgées. Des gens de cœur qui apportent un réconfort à des personnes souvent seules. Il faut leur donner un grand coup de chapeau et leur dire merci.

C’est le temps de faire la tournée

Le temps des Fêtes c’est aussi l’occasion de visiter la famille, alors n’oubliez pas «tante Jeanne» ou «oncle Hector» lors de votre tournée familiale. Le téléphone c’est bien, mais cette année, choisissez d’aller les visiter, de leur apporter des gâteries et même de leur proposer une sortie.

Les sources de l’isolement

La perte de la conjointe ou du conjoint demeure une cause importante de l’isolement. Souvent après l’effervescence autour d’un décès et des funérailles, la solitude vient s’installer insidieusement.

L’éloignement de la famille est aussi une cause importante. Un déménagement en banlieue, un boulot dans un endroit plus éloigné, un changement de ville, etc. et les visites sont plus rares, plus espacés.

La difficulté de se déplacer pour se rendre à l’épicerie, à un centre communautaire ou un centre de loisirs demeure une cause importante d’isolement des aînés. C’est pourquoi, il faut quelque fois les accompagner et profiter d’une belle journée ensoleillée pour leur proposer une sortie.

Sans oublier l’état de santé qui peut considérablement limiter les sorties et les activités sociales.

À ne pas oublier

«Les répercussions de l’isolement sur la vie quotidienne d’une personne âgée sont nombreuses. Une solitude prolongée peut entraîner une perte d’autonomie puisque la personne isolée devient craintive et sédentaire. Elle devient également plus stressée, anxieuse et dépressive. L’appétit diminue et les repas sont bien souvent expédiés et peu équilibrés.»

«D’autres conséquences surviennent comme une mauvaise qualité du sommeil provoquant un plus grand risque de contracter une maladie. Les risques de détresse émotionnelle et psychologique, le tabagisme et l’alcoolisme sont aussi des répercussions observées chez les aînés souffrant de solitude. De plus, une personne âgée isolée pense bien souvent qu’elle serait mieux d’en finir avec la vie.»

Source : https://www.indexsante.ca/chroniques/554/briser-isolement-des-personnes-agees.p

Comment contrer l’isolement?

  • Augmenter la fréquence de vos visites. Même si vous faîtes de courtes visites, faîtes-les régulièrement.
  • Prendre des nouvelles et donner des nouvelles par téléphone. Évitez de limiter vos conversations sur l’état de santé, parlez du quotidien, de l’actualité.
  • Organiser des sorties, une courte promenade peut être suffisant. Offrez à la personne de l’accompagner au centre commercial et à l’épicerie.
  • Un animal de compagnie peut s’avérer une excellente solution pour combattre l’isolement si la personne est en mesure de s’en occuper adéquatement.
  • Il faut aussi l’encourager à participer à des activités à l’extérieur de la maison et au besoin de l’accompagner et de lui offrir le transport.

Plusieurs moyens sont possibles pour contre l’isolement d’une personne âgées notamment sur le site:  https://www.brunet.ca/sante/conseils-sante/la-solitude-chez-la-personne-agee-briser-lisolement/

Deux heures à donner!

Vous n’avez pas de personnes âgées dans votre famille à risque d’isolement alors offrez deux heures de votre temps pour visiter des personnes de votre voisinage ou dans un centre d’hébergement. Informez-vous dans un centre communautaire, auprès de votre municipalité à la FADOQ, au CHSLD.