IconeFAQ ?

Conseil

Adapter une salle de bain pour favoriser le maintien à domicile d’une personne âgée

Accueil  /  Conseils  /  Adapter une salle de bain pour favoriser le maintien à domicile d’une personne âgée
Adapter une salle de bain

Pour favoriser le maintien à domicile d’une personne âgée en perte d’autonomie, il faut penser à adapter la salle de bain. C’est un des endroits les plus à risque de la maison pour une personne qui est moins alerte qu’avant, qui a de la difficulté à se déplacer, et qui rencontre des problèmes à maintenir son équilibre. Pour cette personne en perte d’autonomie, il faut faciliter les transferts de position et ainsi limiter les risques de chute. Bien sûr, certains aménagements peuvent demander des travaux importants. Cependant, quelques ajustements peu coûteux peuvent aussi grandement aider à la sécurité de la personne en perte d’autonomie. Il faut tenir compte du niveau actuel d’autonomie de la personne âgée ainsi que de l’évolution de sa situation.

Par quoi commencer pour adapter la salle de bain d’une personne âgée en perte d’autonomie ?

La première chose à faire est de s’assurer que le plancher est sécuritaire. Celui-ci doit être antidérapant, qu’il soit sec ou mouillé. Si changer le revêtement de sol est trop onéreux ou si la personne est locataire, il est possible d’envisager des moquettes caoutchoutées qui demeurent bien en place. Il faut chercher un revêtement qui est suffisamment mince pour éviter le risque de chute, de trébucher. Il peut être nécessaire, dans certains cas, de recouvrir la totalité du plancher de la salle de bain de la personne âgée en perte d’autonomie avec ce type de tapis antidérapant.

Il faut aussi penser à éliminer les marches, s’il y en a, pour accéder à la salle de bain, au bain lui même ou à une cabine de douche. Le seuil de porte est aussi à modifier, et même à enlever ; en vieillissant, les personnes ont tendance à moins lever les pieds en marchant. Elles font même de petits pas glissés qui peuvent facilement bloquer sur un seuil de porte.

Des barres d’appui pour adapter la salle de bain d’une personne âgée en perte d’autonomie.

Pour faciliter tous les déplacements et les mouvements en équilibre, il faut installer des barres d’appui ou de soutien. La personne doit être en mesure de se tenir sur une barre en tout temps lors de chacun de ses déplacements.

L’accès à la baignoire peut s’avérer un exercice très périlleux. La personne doit nécessairement avoir la possibilité de se tenir sur une barre solide bien ancrée au mur. Quelle que soit la position qu’elle adopte dans son bain, elle doit disposer de points d’appui pour maintenir son équilibre.

Par contre, une personne âgée en perte d’autonomie ne devrait pas prendre de douches debout ou de bains assis. Ce sont deux situations trop à risque. L’utilisation d’un siège de douche ou d’un banc de transfert est absolument nécessaire.

Cependant, il existe aussi des lève-personnes spécifiquement conçues pour descendre et monter la personne, lui permettant ainsi de prendre un bain assis.

Des barres d’appui sont aussi nécessaires autour de la toilette pour faciliter le transfert au moment de s’assoir et pour se relever. Il est possible aussi de changer le cabinet de toilette pour en installer une plus haute. La hauteur d’un cabinet normal ou habituel varie entre 14 et 15 pouces. Un cabinet surélevé, souvent idéal pour une personne âgée en perte d’autonomie, varie entre 17 et 19 pouces de hauteur. Il faut tenir compte de la grandeur des personnes qui l’utiliseront pour bien choisir l’équipement approprié.

Par ailleurs, si le coût pour changer la toilette est trop cher, ou si la personne est locataire, on peut envisager d’installer un siège rehausseur. Ce dernier est nettement moins coûteux à l’achat et facile à installer, mais il demande un peu plus d’entretien.

Autres conseils pour adapter la salle de bain d’une personne âgée en perte d’autonomie.

  • Tapis à ventouses
    Même si la personne utilise un siège de douche, il est préférable de disposer d’un tapis antidérapant qui se fixe au fond de la baignoire par de multiples ventouses, évitant ainsi de glisser lors des déplacements.
  • Un mitigeur
    La personne âgée devrait prendre sa douche assise, avoir à portée de la main une douche téléphone munie d’un bouton d’arrêt de l’eau ainsi qu’un mitigeur permettant de contrôler la température de l’eau afin d’éviter les brûlures ou des mouvements brusques après à un changement de température de l’eau.
  • Siège releveur de toilettes
    Pour les personnes qui ont de la difficulté à se relever, un siège releveur de toilette facilite le mouvement. Le siège, réglé selon le poids de la personne se relève doucement en diminuant de façon significative l’effort de celle-ci.
  • Douche sans seuil
    Dans une salle de bain qui sera rénovée dans la perspective de l’adapter aux besoins d’une personne âgée en perte d’autonomie, il faut penser à installer une douche sans seuil ou douche à l’italienne. Il est alors possible d’éliminer la baignoire avec tous ses inconvénients.
  • La hauteur des comptoirs
    Le comptoir, le lavabo et l’armoire à pharmacie doivent être à la portée des personnes afin d’éviter les risques de chutes.
  • Accès pour un fauteuil roulant
    Un meuble-lavabo avec un espace vide sous le lavabo permet l’accès à un fauteuil roulant.
  • Prises de courant à la portée
    Les interrupteurs, les commandes et les prises de courant doivent être à portée de la main de tous, même d’une personne assise.
  • Un bon éclairage
    La salle de bain doit être bien éclairée. Un éclairage uniforme et bien réparti est nécessaire, il faut éviter les zones d’éblouissement.
  • Un chauffage adéquat
    Si la salle de bain a été agrandie, il faut peut-être revoir le chauffage. Une personne âgée en perte d’autonomie est généralement très sensible au froid. Un appareil à air pulsé, un système de plancher chauffant, une lampe infrarouge sont des choix intéressants.
  • Autre source de chaleur
    Une lampe infrarouge peut s’avérer très utile et agréable pour une personne qui choisit d’installer une baignoire à porte. Elle devra attendre dans la baignoire que celle-ci soit remplie et y demeurer tant que l’eau n’aura pas été évacuée. Une source de chaleur sera alors grandement appréciée !
  • Espace giratoire
    Pour une personne en fauteuil roulant, il faut penser à l’espace de circulation nécessaire pour changer de direction et manœuvrer le fauteuil. La consultation avec un expert est souhaitable avant de se lancer dans d’importants travaux d’adaptation de la salle de bain pour un utilisateur en fauteuil roulant.
  • Des instruments adaptés
    Il existe une panoplie de petits instruments adaptés aux besoins des personnes âgées en perte d’autonomie, utiles dans une salle de bain. À titre d’exemple, des brosses et peignes avec des manches de différentes longueurs, des débarbouillettes pour le corps avec un manche, un coupe-ongle et lime à ongles sur ventouses, etc. Ceux-ci peuvent grandement faciliter les gestes du quotidien et même éviter des accidents.

La salle de bain demeure une zone à protéger pour une personne âgée en perte d’autonomie. Il existe des trucs simples, pratiques et peu dispendieux qui permettent de limiter les risques de chutes. D’autres situations demandent des travaux plus importants et nettement plus coûteux. Avant de se lancer dans de petits ou grands travaux, il est fortement suggéré de consulter des personnes qui sont en mesure de bien conseiller et de suggérer les adaptations nécessaires.