IconeFAQ ?

Conseil

Les bienfaits de la natation chez les aînés

Accueil  /  Conseils  /  Les bienfaits de la natation chez les aînés

C’est prouvé, nager et pratiquer une activité physique quotidiennement aide à conserver une meilleure forme avec l’avancée en âge. Cependant, il est important de pratiquer une activité adaptée à sa condition physique. Par ses nombreux bienfaits, la natation est généralement recommandée aux aînés. Bien sûr, C’est une activité à privilégier durant la période estivale, mais pourquoi pas l’hiver à l’intérieur.

Vive la baignade pour demeurer actif et maintenir sa forme

La natation réduit l’isolement

 

Se rendre dans une piscine publique ou dans la piscine de sa résidence favorise des rencontres et contrecarre l’isolement de certaines personnes âgées. C’est un gain secondaire important! Si vous souhaitez rencontrer des personnes de votre âge, vous inscrire à des activités de baignade, notamment d’aquagym dédiée aux aînés, serait une bonne idée. Savez-vous que prévoir des activités à l’extérieur de votre résidence de façon régulière est bon pour le moral et l’équilibre psychologique? Par contre …

Rien ne semble normal depuis le début de 2020. Au printemps, la COVID-19 a chamboulé nos habitudes de vie et ce n’est pas terminé. Nous avions hâte à l’été notamment pour agrémenter notre quotidien et surtout, notre déconfinement. Mais, la météo est venue, elle aussi, nous jouer un tour avec des chaleurs qui, à l’occasion, peuvent être qualifiées d’excessives!ace

Se baigner et se protéger de la COVID-19

 

Il fait chaud, on veut se rafraîchir, se baigner pour profiter de nos lacs, rivières et piscines. Cependant, « certaines précautions doivent toutefois être prises lors de la baignade et ce, autant si elle se déroule dans les eaux des plages, des lacs, des rivières que dans des bassins artificiels tels que les piscines intérieures et extérieures et les spas. Les eaux de baignade peuvent être contaminées par des microorganismes (algues bleu-vert et autres bactéries, virus, parasites) ou par divers polluants et entraîner des problèmes de santé » Source : Conseils santé pour l’été : Eau de baignade Pour en savoir plus

Avec la COVID-19, cette recommandation est encore plus vraie! Un document de l’Institut National de la Santé publique du Québec (INSPQ) titré « COVID-19 : Lieux de baignade QUESTIONS-RÉPONSES » présente des consignes que devraient suivre les usagers dans les installations de baignade publiques. En voici quelques importants extraits :

Pour les usagers et les employés atteints de la COVID-19, ne pas fréquenter les endroits publics tels que les lieux de baignade et suivre les consignes de la santé publique (ou de leur médecin) en lien avec leur isolement et le moment de la levée de celui-ci.

  • Pour les usagers et les employés qui ne sont pas atteints par la COVID-19, mais qui présentent des symptômes compatibles avec la COVID-19, ne pas fréquenter les endroits publics, incluant les lieux de baignade, et attendre au moins 24 heures après la fin de leurs symptômes avant de fréquenter à nouveau les lieux.
  • Pour les personnes en isolement (ex. : retour d’un voyage à l’étranger, contacts étroits avec un cas), ne pas fréquenter les endroits publics, dont les lieux de baignade, au moins 14 jours après le retour du voyage ou après le dernier contact avec le cas.
  • Suivre les consignes gouvernementales concernant la distanciation physique, le lavage des mains et l’étiquette respiratoire.
  • Le couvre-visage est une mesure supplémentaire de l’étiquette respiratoire lorsque la distanciation physique n’est pas possible, par exemple il peut être porté pour se rendre au kiosque de location d’équipements près de la plage. Il ne remplace pas les consignes gouvernementales concernant notamment la distanciation physique et lavage des mains. De plus, il importe de ne pas le porter dans l’eau, puisqu’il peut gêner la respiration lorsque mouillé (CDC, 2020b).

Les baigneurs doivent également continuer d’appliquer les mesures de prévention habituelles en lien avec la baignade, telles que :

  • Ne jamais avaler l’eau.
  • Appliquer les mesures d’hygiène de base (ex. : lavage des mains fréquent, en particulier après la baignade, après avoir été aux toilettes et avant de manger).
  • Ne pas se baigner en présence de symptômes de gastro-entérite.
  • Avant d’aller à la piscine ou au spa, prendre une douche d’au moins une minute avec du savon. Pour les piscines extérieures, une douche sans savon est recommandée 30 minutes après l’application d’un écran solaire afin de conserver la protection contre les UV.
  • Éviter de se baigner à la plage après de fortes pluies ou près de sources de pollution. Privilégier les plages où il y a présence de sauveteurs et dont la qualité de l’eau est surveillée et de bonne qualité.

La natation améliore le niveau de bien-être des aînés

 

Il est reconnu que la baignade ainsi que de nager réduit l’anxiété et permet de se détendre. Le bien-être est favorisé par le contact rafraîchissant de l’eau sur la peau particulièrement en cas de fortes chaleurs. Par ailleurs, se baigner limite les risques de blessure inhérents à d’autres types d’activités physiques. Cela permet notamment de protéger les articulations puisque le nageur n’a pas à supporter tout le poids de son corps. L’absence d’impact évite de surtaxer ou de stresser les articulations. Évitez quand même de pratiquer du water-polo!

Un des problèmes majeurs des aînés est la sédentarité et l’absence d’activité physique qui engendre, voire accentue, des problèmes de santé. C’est pourquoi les professionnels de la santé les encouragent vivement à participer à une activité ou de pratiquer un sport non violent. La pratique de la natation est donc indiquée pour leur permettre d’améliorer en douceur et de façon durable leur condition physique.

Nager ou faire des exercices d’aquagym constituent de bons moyens pour stimuler le système cardio-vasculaire, travailler l’endurance et favoriser la circulation sanguine. Il a également été démontré que la natation régularise la tension artérielle, aide à lutter contre l’arthrose, le diabète, l’ostéoporose, la fibromyalgie et le cancer.

À quelle fréquence est-il recommandé de nager?

Pour profiter de tous les avantages de la natation, pas besoin d’être un professionnel ou un athlète olympique! L’idéal est de nager deux fois par semaine à raison de 30 à 45 minutes par séance. Si cela semble difficile au début, il est préférable de commencer par des séances plus courtes, par exemple de 15 ou 20 minutes et d’augmenter progressivement de 5 minutes par semaine. Il est conseillé de nager à une allure lente ou modérée et de nager en amplitude, c’est-à-dire parcourir la plus grande distance possible à chaque mouvement, et ce, sans exagérer! Allez-y à votre rythme pour éviter de vous blesser, soyez à l’écoute de votre corps et sortez de l’eau dès la moindre sensation de fatigue.

Les contre-indications

Il existe très peu de contre-indications en natation, mais passé un certain âge, il est préférable de demander un avis médical avant de se lancer à l’eau. Les personnes souffrant de cardiopathie, de pneumopathie, d’épilepsie, de maladies de la peau ou de problématiques oto-rhino-laryngologique, peuvent ne pas être autorisées à pratiquer cette activité. Un médecin saura leur conseiller un autre sport adapté à leur condition.

Pratiquer la natation, c’est diminuer le risque de chute!

 

La natation est un sport qui réduit le risque de chutes chez les aînés. Nager régulièrement peut avoir de nombreux effets positifs sur votre santé, particulièrement le renforcement musculaire, un meilleur équilibre, une flexibilité accrue et une meilleure posture. Les chutes sont un des premiers facteurs d’hospitalisation des aînés. Outre faire de l’exercice, il existe plusieurs moyens pour les prévenir. Cliquez ici pour en savoir plus.

Espace

Des équipements adéquats qui favorisent l’accessibilité

Il existe de plus en plus d’équipements pour favoriser l’accès à la baignade aux personnes en perte d’autonomie et personnes handicapées. Des escaliers adaptés, des rampes d’accès, des lève-personnes sont des exemples de ces équipements. Se baigner est non seulement rafraîchissant l’été au moment des canicules. Elle est bénéfique pour les personnes dont la condition limite leur capacité de faire de l’exercice. C’est pourquoi nous encourageons les gestionnaires de piscines publiques à installer les équipements appropriés. Il faut noter que plusieurs endroits sont déjà accessibles aux personnes à mobilité réduite ou pour les personnes handicapées.

! ATTENTION ! ATTENTION ! ATTENTION ! ATTENTION !

Les noyades peuvent subvenir à tout moment! Évidemment, la saison chaude est nettement plus propice. Plus de deux tiers des décès reliés à l’eau se produisent de mai à septembre. À noter que le plus haut taux de mortalité en 2011 et 2015 a été encore une fois enregistré parmi les personnes de 65 ans et plus. Bien que le taux de noyades ait diminué pour la plupart des groupes d’âge, la seule augmentation a été observée chez les personnes de 70 à 85 ans, une augmentation de 20%! Chez les aînés, les principaux facteurs de risque sont l’absence d’un vêtement de flottaison individuel (VFI), être seul et la consommation d’alcool. Alors la prudence est de mise! (Source : Rapport sur la noyade au Canada, Édition 2018, Société de sauvetage)