IconeFAQ ?

Conseil

La maltraitance des aînés, dénoncez!

Accueil  /  Conseils  /  La maltraitance des aînés, dénoncez!
personne victime de maltraitance

Malheureusement, personne n’est à l’abri de maltraitance, d’abus ou de fraudes.  Cependant, les personnes âgées, pour certains, sont des cibles plus faciles. Il faut demeurer vigilant et surtout, à l’affût de signes de maltraitance. Ne vous taisez pas, parlez, dénoncez!

La Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées, le 15 juin

Les personnes âgées ont le droit de vivre dans la dignité, en sécurité et sans aucune forme d’abus. Or, cela est loin d’être le cas. Bien que peu discutée dans les débats publics, la maltraitance envers les personnes âgées est un phénomène qui affecte désormais les droits et la santé de millions de personnes à travers le monde et mérite donc l’attention de la communauté internationale. Pouvant prendre différentes formes, y compris l’exploitation financière et matérielle, elle compromet leur santé et leur bien-être et peut même conduire à la pauvreté, la faim, l’itinérance, voire à la mortalité prématurée. Pour en savoir plus.

l'abus des aînés

Quelques signes de maltraitance chez une personne aînée:

  • Des changements dans ses habitudes de vie, elles modifient son comportement, elles semblent plus craintives, des signes de dépression;
  • Des traces de blessures inexpliquées ou avec des explications douteuses;
  • Des problèmes financiers soudains ou inexplicables surtout si la personne refuse de préciser d’où viennent ses difficultés financières;

espace

  • Un mutisme « suspect » et surtout inhabituel dans lequel la personne s’enferme;
  • Un refus de recevoir des services d’un fournisseur, régulier ou non, de biens ou de services;
  • Des signes inhabituels de négligence autant dans son environnement qu’au niveau de son hygiène personnel.

Il y a différente forme de maltraitance

  • Maltraitance psychologique : Gestes, paroles ou attitudes qui constituent une atteinte au bien-être ou à l’intégrité psychologique.
  • Maltraitance physique : Gestes ou actions inappropriés, ou absence d’action appropriée, qui portent atteinte au bien-être ou à l’intégrité physique.
  • Maltraitance sexuelle : Gestes, actions, paroles ou attitudes à connotation sexuelle non consentis, qui portent atteinte au bien-être, à l’intégrité sexuelle, à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre.
  • Maltraitance matérielle ou financière : Obtention ou utilisation frauduleuse, illégale, non autorisée ou malhonnête des biens ou des documents légaux de la personne, absence d’information ou désinformation financière ou légale.
  • Violation des droits : Toute atteinte aux droits et libertés individuels et sociaux.
  • Maltraitance organisationnelle (soins et services) : Toute situation préjudiciable créée ou tolérée par les procédures d’organisations (privées, publiques ou communautaires) responsables d’offrir des soins ou des services de tous types, qui compromet l’exercice des droits et libertés des personnes.
  • Âgisme : Discrimination en raison de l’âge, par des attitudes hostiles ou négatives, des gestes préjudiciables ou de l’exclusion sociale.

Il y a différents types d’agresseurs

« Les personnes qui maltraitent les personnes âgées occupent souvent une position de pouvoir et d’influence envers leurs victimes. Habituellement, les victimes de mauvais traitements connaissent leur agresseur. Il peut s’agir d’un conjoint, d’un enfant, d’un membre de la famille, d’un fournisseur de soins ou de services, ou de toute autre personne en position de pouvoir. » Source : cliquezjustice.ca

Comment prévenir

La personne elle-même doit demeurer vigilante. Elle doit refuser des demandes ou des contacts qui peuvent lui sembler incongrus, notamment :

  • Des demandes d’argent répétitives;
  • Un soudain intérêt pour sa situation de la part d’un parent plus ou moins éloigné, d’une connaissance, voire même d’un ami, etc.
  • Des demandes de rencontre de personnes inconnues;
  • Des fournisseurs de services non sollicités;
  • Ouvrir des courriels provenant de personnes inconnues;
  • Une personne connue demande de l’aide, téléphonez-lui, ne répondez pas au courriel, il est probable que son ordinateur ait été piraté;

D’autres gestes simples pour aussi prévenir les fraudes ou de la maltraitance.

  • Faites-vous accompagner de personnes de confiance lors de rencontre où il est question d’argent;
  • Ne signez aucun contrat sans avoir pris le temps de le lire à tête reposée et si nécessaire, faites-le lire par une autre personne;
  • Ne prêtez pas d’argent;
  • Vous demeurez à domicile, installer un système d’alarme, assurez-vous que l’extérieur est bien éclairé, faites installer des serrures de qualité, utilisez les services d’un fournisseur connu et reconnu de systèmes d’alerte personnels;
  • N’ouvrez pas la porte à un étranger de jour comme de soir;
  • Ne gardez jamais de grosses sommes d’argent à la maison, utilisez les services bancaires en ligne et ne donnez jamais votre mot de passe à qui que ce soit!
  • Une personne vient faire une réparation, vous prodiguez des soins, demandez de voir leur carte d’identité et mémorisez leur nom ou notez-le;
  • Vous sortez, ne changez pas l’allure de vos fenêtres, par exemple tirer les rideaux, maintenez l’éclairage extérieur, au besoin installez des minuteurs qui fermeront l’éclairage extérieur dans la journée;
  • Ah oui! Aucune personne inconnue vous aura laissé une grosse somme d’argent en héritage et vous ne gagnerez par un concours auquel vous n’avez pas participé!

Beaucoup d’autres précautions peuvent être prises La Gendarmerie Royale du Canada a préparé un guide de sécurité des aînés très utiles et intéressants. Cliquez ici pour consulter ce guide.

Ne vous taisez pas, parlez, dénoncez! Il faut que cela cesse!

Créer un espace

Vous êtes victimes d’abus, de maltraitance ou de fraudes appelez le service de police de votre municipalité ou de votre région 911 ou la sûreté du Québec 514 598-4141 et expliquez votre situation.

La Ligne Aide Abus Aînés (Ligne AAA) est une ligne téléphonique provinciale d’écoute et de référence spécialisée en matière de maltraitance envers les personnes aînées. Elle offre des services à différentes clientèles et s’adresse spécifiquement aux aînés qui vivent de la maltraitance, à leurs proches, ainsi qu’à toute autre personne (population, intervenants et professionnels) qui est préoccupée par une situation dans laquelle une personne aînée semble subir de la maltraitance.

D’autres ressources sont aussi disponibles :

 L’autorité des marchés financiers : À chaque étape de votre vie, vous devez considérer de nouvelles questions financières. Pour vous aider à y voir plus clair, l’Autorité met à votre disposition des outils portant sur une multitude de sujets, comme les assurances, les investissements et la fraude financière. Cliquez ici pour en savoir plus.

 Le Centre antifraude du Canada : Le Centre antifraude du Canada (CAFC) est le dépôt central des données, des renseignements et de la documentation sur la fraude. Il s’engage à fournir de l’information à jour, exacte et utile pour aider les particuliers, les entreprises, les organismes d’application de la loi et les gouvernements au pays et à l’étranger. Le CAFC vise principalement à faire de la prévention par la sensibilisation, à perturber les activités criminelles, à diffuser des renseignements, à fournir de l’aide en matière d’application de la loi et à renforcer les partenariats entre les secteurs public et privé en vue de maintenir l’intégrité économique du Canada. Le CAFC est géré conjointement par la GRC, le Bureau de la concurrence du Canada et l’OPP. Il est possible de signaler une fraude au Numéro sans frais : 1-888-495-8501 ou directement en ligne sur le Système de signalement des fraudes.

Le site educaloi.qc.ca présente des capsules sur les aînés et la fraude financière. Pour les consulter, cliquez ici.

Site officiel du gouvernement du Québec présente aussi des informations nécessaires sur la maltraitance. Pour consulter le site, cliquez ici.