Pour le plaisir de manger
tableau d'ustensiles

Il ne faut jamais oublier «quand l’appétit va, tout va», comme le disait avec beaucoup de ferveur notre ami Obélix.

Certaines maladies ou certains handicaps peuvent avoir un impact majeur sur les activités quotidiennes. Les soins d’hygiène, les loisirs et diverses tâches ou activités de tous les jours, comme manger, peuvent devenir plus complexes et plus difficiles à réaliser. Même, l’utilisation d’ustensiles ordinaires peut s’avérer un défi insurmontable. Heureusement, il y a des solutions!

De nombreux symptômes

Les symptômes peuvent affecter les doigts, la main et le poignet. Pensons à des articulations douloureuses, de l’œdème, une diminution de la mobilité articulaire, des raideurs, des déformations articulaires, une diminution de la force musculaire, de l’atrophie musculaire et des tremblements incontrôlés.

Plusieurs pathologies peuvent causer des difficultés à utiliser les ustensiles ou des équipements habituels. De la simple fracture, qui n’est jamais vraiment «simple», à des problèmes osseux comme la Maladie de Kienbock ou l’ostéoporose. Nommons aussi certaines maladies neuroévolutives comme la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, la sclérose latérale amyotrophique. Des troubles musculo-squelettiques comme la tendinite du poignet ou le syndrome du canal carpien peuvent aussi causer des difficultés à manier facilement des ustensiles de façon temporaire ou permanente. Dans notre liste, il ne faut surtout pas oublier certaines pathologies liées au vieillissement comme l’arthrite, l’arthrose et les rhumatismes. Pour faire face à ces problèmes, il faut disposer des outils appropriés.

Comme on le voit, les causes sont nombreuses, mais des ustensiles et des équipements adaptés permettant de retrouver le plaisir de manger sont aussi nombreux. En fonction des limites que rencontre une personne, il existe différentes configurations d’ustensiles pour faciliter la tâche quotidienne de manger et qui permettent d’y retrouver un certain plaisir.

Retrouver le plaisir de manger

Plusieurs produits permettent de faciliter les différents mouvements et aléas à table. Pensons notamment aux napperons antidérapants, aux bols et assiettes à ventouse, aux assiettes avec rebords arrondis ou plus élevés. Le bracelet universel permet d’y insérer le manche de l’ustensile régulier. Celui-ci est très utile aux personnes qui ont des limitations fonctionnelles au niveau de la main et du poignet. Cependant, il faut changer l’ustensile selon la nourriture servie pendant le repas.

Ustensiles à gros manche

Ceux-ci se manipulent plus facilement et demandent moins d’effort de la part des personnes qui les utilisent. Pensons notamment à celles qui ont de la difficulté à refermer les doigts et la main dus, notamment à de l’arthrite. Un ustensile à gros manche lesté, nettement plus pesant, aide à limiter les tremblements. Les ustensiles lestés, qu’ils soient à gros manche ou non, répondent généralement bien aux personnes qui vivent avec la maladie de Parkinson ou qui souffrent d’arthrite.

Il est possible d’utiliser un épaississeur de manche c’est-à-dire un tube en mousse pour y insérer le manche de nos ustensiles réguliers. Les tubes sont de différentes couleurs pour les distinguer d’une personne à l’autre, ce qui peut s’avérer très utile dans une ressource résidentielle.

Certains ustensiles à gros manche sont pliables. Ils s’adaptent ainsi à chaque personne qu’elle soit droitière ou gauchère.  À noter que le couteau est le seul ustensile qui n’est pas pliable. Cependant, il est possible d’utiliser un couteau coudé pour trancher les aliments.

Ustensiles allégés

Il existe aussi des ustensiles à manche mince. Ceux-ci, d’un design très fonctionnel, sont légers et rendent l’heure du repas simple et agréable. Ils ont été spécialement développés pour les personnes manquant de force et de mobilité dans les mains et les bras. Le manche au bout arrondi est léger et relativement long. Cela facilite la prise, procure une bonne distribution de la pression et minimise les mouvements.

Faire face à certaines maladies

Parkinson et technologie pour réduire les tremblements

Il existe des ustensiles qui stabilisent les mouvements des personnes qui souffrent de tremblement des mains[1]. Cela prend la forme d’une poignée dans laquelle sont insérés les différents accessoires par exemple des fourchettes et des cuillères.

«Ce dispositif permet aux individus qui présentent un tremblement faible ou modéré, dû à un tremblement essentiel, à la maladie de Parkinson ou à d’autres troubles neurologiques, de manger plus aisément. La poignée utilise une technologie informatique pour capter la direction du tremblement et pour ensuite bouger l’ustensile-accessoire dans la direction opposée. Pendant un petit projet expérimental conduit par les créateurs de Liftware, le dispositif a réduit le tremblement par une amplitude de 71 % à 76 % durant la réalisation de ces trois tâches : tenir, soulever et transférer».

Vaisselles pour la maladie d’Alzheimer

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Boston[2] sur l’utilisation d’une vaisselle très colorée présentant un contraste élevé, facilite et augmente l’absorption de la nourriture et des liquides. L’augmentation moyenne en pourcentage était de 25 % pour les aliments et de 84 % pour les liquides dans la condition d’intervention à fort contraste (rouge) par rapport à la condition de base (blanc), avec 8 participants sur 9 présentant une augmentation de la consommation. Dans l’étude de suivi, l’intervention à fort contraste (bleu) a entraîné des augmentations significatives de la consommation d’aliments et de liquides ; les interventions à faible contraste rouge et à faible contraste bleu étaient inefficaces.

Maintenir l’autonomie à la table

Comme on le voit, il existe plusieurs types d’ustensiles qui peuvent aider une personne à manger de façon autonome. Pour choisir, c’est à la fois simple et complexe. Il faut d’abord bien comprendre le niveau de difficulté, identifier les obstacles qu’une personne rencontre au moment de se mettre à table, les problèmes particuliers avec certains aliments, etc. Par la suite, il est possible de procéder par des essais. Consulter un(e) professionnel(le) peut s’avérer très utile et surtout éviter des erreurs inutiles.

Une personne qui mange par elle-même conserve sa dignité. Alors, permettons à nos personnes âgées de rester de fières adultes autonomes.

 

[1] https://www.cadth.ca/fr/liftware-ustensiles-autostabilisateurs-pour-les-individus-souffrant-de-tremblement-des-mains

[2] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15297089/

 

Ustensiles alourdis et pliable Big-Grip

Bracelet universel pour ustensiles

Ouvre-bocal en Dycem Bleu

Autres textes à lire

Un bracelet pour tenir des ustensiles

Pour cuisiner, des ustensiles et des équipements adaptés

La maladie d'Alzheimer

Alzheimer et vieillir à la maison

un proche aidant soutenant une aînée

Faciliter la vie d’un proche aidant? c’est possible!

Nous vous invitons a visiter nos conseils

Inscrivez votre adresse courriel pour recevoir notre infolettre

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!