Pour favoriser le maintien à domicile, il faut déneiger les trottoirs
Un femme qui chute dans un escalier

Le Devoir publiait le 29 janvier 2018, sous la plume de la journaliste Annabelle Caillou, un article très intéressant intitulé «Appel à un urbanisme mieux adapté aux aînés»[1]. Cet article présentait un livre qui lance, ou relance, une réflexion sur la nécessité de repenser l’aménagement urbain pour tenir compte des besoins des aînés. Une réflexion toujours d’actualité et nécessaire en 2023 nécessaire étant donné le vieillissement de la population.

[1] https://www.ledevoir.com/societe/transports-urbanisme/518749/sur-la-route-appel-a-un-urbanisme-mieux-adapte-aux-aines

Quelquefois, marcher sur les trottoirs est non seulement risqué, c’est périlleux. Les trottoirs sont non seulement enneigés et glacés suite à un événement météo, ils sont souvent recouverts d’une glace inégale persistante pou rn epas dire permanente. À Montréal notamment, des améliorations ont été apportées dans les dernières années par un entretien plus régulier et par l’épandage de gravier. Ailleurs, souhaitons que des précautions soient prises pour éviter aux aînés de «se casser la gueule».

Suite à une tempête

Devant un trottoir impraticable et par peur de chuter, plusieurs personnes marchent dans la rue. Les rues sont aussi encombrées autant par les bancs de neige glacés, que par des voitures stationnées comme elles peuvent. Marcher dans la rue, dans la partie non glacée, c’est aussi risquer de se faire frapper. Ce n’est pas vraiment une solution prudente, au contraire!

Espace+Médic partage la vision des auteurs que l’article du Devoir nous présente. Il faut réfléchir à l’aménagement des espaces publics comme, il faut réfléchir à l’adaptation du domicile d’une personne vieillissante. Les planificateurs en aménagement, politiciens municipaux, urbanisme et architectes doivent absolument tenir compte des besoins des aînés. L’hiver les chutes augmentent! Cependant, on sait comment une chute grave, suivie d’une hospitalisation, est souvent le début de longue souffrance, pourtant évitable, pour une personne âgée. Entretenir les lieux publics, sécuriser l’environnement urbain et adapter le mobilier urbain sont nécessaires pour favoriser le maintien à domicile de nos aînés.

Une personne sur 4 aura plus de 65 ans

L’article cite une statistique importante, en 2036 la part de la population âgée de plus de 65 ans sera de 26%. Une grande proportion de ces personnes cherchera à se maintenir à domicile. La pandémie a aussi fait ressortir les limites du système de santé et des grands complexes résidentiels pour aînés.

Vouloir vieillir chez soi, non seulement c’est normal, c’est souhaitable! Nous croyons fermement que les personnes qui vieillissent à domicile, entourées de leur proche sont ou seront plus heureuses, seront surement moins malade et demanderont moins de ressources ou de services du réseau de la Santé et des Services sociaux.

Encore ne faut-il pas les enfermer dans leur maison ou leur logement par un manque d’entretien de la part des municipalités! Pour certaines personnes, ne pas pouvoir sortir pour aller à l’épicerie, à la banque, aller chercher son courrier, c’est demeurer isoler, sans contact avec l’extérieur. Déjà le froid, les chutes de neige sont des obstacles naturels inévitables. Alors, assurons-nous de ne pas prolonger ces périodes d’isolement par un mauvais entretien des lieux publics, des trottoirs et des rues.

Un bon bras réconfortant

Bien évidemment, chaque personne est responsable e prendre les précautions nécessaires notamment utiliser une canne munie d’un pic, ou un bâton de marche, et ce, même si ceux-ci ne sont pas nécessaires habituellement. De plus, assurez- vous que les escaliers soient déneigés, ne sortez pas seul(e), évitez les sacs et colis trop encombrants et trop lourds, sortez les journées de beaux temps et utilisez les services de livraison lorsque le temps n’est pas propice aux promenades, prenez un taxi ou demandez à un proche de nous amener à destination, etc. Et, si cela est possible, utilisez un bras bienveillant!

Garder la forme

Marcher est un bon exercice. Alors, profitez des journées où la température est clémente pour sortir et marcher. De plus, plusieurs organismes communautaires offrent des séances d’exercice adaptées aux personnes vieillissantes pour tous les goûts, notamment :

  • Yoga et yoga sur chaise
  • Danse en ligne et autres
  • Clubs de marche
  • Exercice de mise en forme
  • Étirements au sol et renforcement et étirements sur chaise,
  • Taï-chi

Pour repérer un centre communautaire pour aînés dans votre région, cliquez sur : AQCCA  Association québécoise des centres communautaires pour aînés

Déambulateur Stella

Embout pour canne à cinq dents

Barre d’assistance au lit M-Rail

Autres textes à lire

Une rose gelé symbole pour personnes agées

L’hiver il fait froid, surtout pour les aînés!

La neige et les personnes âgées

La neige et les personnes âgées

Marché sur les trottoirs glissants c'est dangereux pour les personnes agées

Marcher sur des trottoirs glissants

Consultez notre bibliothèque d’actualités

Inscrivez votre adresse courriel pour recevoir notre infolettre

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!