IconeFAQ ?

Actualité

Nettoyer les trottoirs favorise le maintien à domicile

Accueil  /  Actualités  /  Nettoyer les trottoirs favorise le maintien à domicile
Nettoyer les trottoirs

Le 29 janvier dernier, Le Devoir publiait, sous la plume de la journaliste Annabelle Caillou, un article très intéressant intitulé «Appel à un urbanisme mieux adapté aux aînés». Cet article présentait un livre qui lance, ou relance, une réflexion sur la nécessité de repenser l’aménagement urbain pour tenir compte des besoins des aînés. Une réflexion nécessaire dans le contexte d’un vieillissement de la population.

Au moment d’écrire ces lignes, marcher sur les trottoirs à Montréal est non seulement risqué, c’est périlleux. Les trottoirs sont non seulement glacés, ils sont recouverts d’une glace très inégale. Pour éviter de faire une chute, plusieurs personnes marchent dans la rue. Les rues sont aussi encombrées autant par les bancs de neige glacés, que par des voitures stationnées comme elles peuvent. Marcher dans la rue, dans la partie non glacée, c’est aussi risquer de se faire frapper. Ce n’est pas vraiment une solution dite prudente.

Espace-Médic partage la vision des auteurs que l’article du Devoir nous présente. Il faut réfléchir à l’aménagement des espaces publics comme, il faut réfléchir à l’adaptation du domicile d’une personne vieillissante. Les planificateurs en aménagement, politiciens municipaux, urbanisme et architectes doivent absolument tenir compte des besoins des aînés.

L’hiver les chutes augmentent! Cependant, on sait comment une chute grave, suivie d’une hospitalisation est souvent le début de longue souffrance, pourtant évitable, pour une personne âgée. Entretenir les lieux publics, s’assurer de sécuriser l’environnement urbain et adapter le mobilier urbain sont nécessaires pour favoriser le maintien à domicile de nos aînés.

L’article cite une statistique importante, en 2036 la part de la population âgée de plus de 65 ans sera le 26%. On sait aussi que la majorité des ces personnes chercheront à se maintenir à domicile. Non seulement c’est normal, c’est souhaitable! Nous croyons que les personnes qui vieillissent à domicile, entourées de leur proche sont ou seront plus heureuses, seront surement moins malade et demanderont moins de ressources ou de services du réseau de la Santé et des Services sociaux. Encore faut-il ne pas les enfermer dans leur maison ou leur logement par un manque d’entretien de la part des municipalités! Pour certaines personnes, ne pas pouvoir sortir pour aller à l’épicerie, à la banque, aller chercher son courrier, c’est demeurer isoler, sans contact avec l’extérieur. Déjà le froid, les chutes de neiges sont des obstacles naturels inévitable. Assurons-nous de ne pas prolonger ces périodes d’isolement par un mauvais entretien des lieux public, des trottoirs et des rues.

Espérons que la parution du livre « Vieillissement et Aménagement, Perspectives plurielles, produit par un collectif sous la direction de Sébastien Lord et Denise Piché, publié aux Presses de L’Université de Montréal en janvier 2018, lance une réflexion qui permettra de développer des milieux urbains adaptés aux personnes aînées. L’évolution démographique actuelle nous lance des défis que nous devons relever pour le futur et s’il-vous-plait dans le présent, nettoyez les trottoirs, c’est l’hiver!

Conseils