IconeFAQ ?

Conseil

Éviter les plaies de pression

Accueil  /  Conseils  /  Éviter les plaies de pression

[vc_row full_screen_section_height= »no » el_id= »rangeeCitation » css= ».vc_custom_1515429890541{margin-bottom: 35px !important;} »][vc_column css= ».vc_custom_1521032592086{padding-top: 50px !important;padding-right: 50px !important;padding-bottom: 50px !important;padding-left: 65px !important;background-color: #d0043c !important;} » el_class= »blocCitationRouge » offset= »vc_col-lg-12 vc_col-md-12 vc_col-xs-12″][vc_column_text]Les plaies de lit, une expression souvent utilisée pour illustrer qu’une personne dort longtemps. Cependant, pour une personne qui doit demeurer alitée, l’expression prend une tout autre dimension. Les plaies de lit ou plus précisément, les plaies de pression sont une conséquence grave et surtout douloureuse pour la personne qui développe cette pathologie.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row full_screen_section_height= »no » css= ».vc_custom_1517859606322{margin-bottom: 35px !important;} » el_id= »rangeeUnTier »][vc_column css= ».vc_custom_1521032612836{padding-right: 25px !important;} » offset= »vc_col-lg-12 vc_col-md-12 vc_col-xs-12″][vc_column_text]

Qu’est-ce qu’une plaie de pression

Une personne alitée régulièrement, voire même en tout temps, est susceptible de développer des plaies de pression puisque sa peau est comprimée entre un os et une surface ferme, pensons à un matelas ou un fauteuil. Elles surviennent lorsqu’il y a un manque d’oxygène ou de circulation sanguine au niveau de la peau pendant une certaine période[1]. Elles peuvent se développer rapidement, en moins de deux heures, mais peuvent être longues à guérir et s’infecter facilement.

[1] Source : https://www.chudequebec.ca/patient/maladies,-soins-et-services/m-informer-sur-ma-maladie-ou-ma-condition/plaies-de-pression.aspx[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row full_screen_section_height= »no » css= ».vc_custom_1517859606322{margin-bottom: 35px !important;} »][vc_column css= ».vc_custom_1521032612836{padding-right: 25px !important;} » offset= »vc_col-lg-12 vc_col-md-12 vc_col-xs-12″][vc_column_text]

La vigilance est de mise

Une rougeur apparait sur la peau à un endroit qui touche constamment à une surface, si celle-ci ne blanchit pas sous une légère pression du doigt, c’est un signe qu’une plaie de pression est présente. Vigilance! Il faut absolument identifier la cause et l’éliminer. Si la rougeur est toujours là après 24 heures, il faut consulter et un coup de téléphone à Info-Santé (811) peut s’avérer très utile.

Les stades de développement

  • Stade I: Un érythème (rougeur) qui non blanchit pas sans trace de contusion.
  • Stade II : Perte partielle de l’épaisseur cutanée impliquant l’épiderme, le derme ou les deux.
  • Stade III : Perte totale de l’épaisseur cutanée. Une graisse sous-cutanée peut être visible. L’os, le tendon ou le muscle n’est pas visible ou palpable.
  • Stade IV : Perte totale de l’épaisseur cutanée. L’os, le tendon ou le muscle exposé est visible ou palpable.

L’important ici est de comprendre que les plaies de pression peuvent se développer jusqu’à un stade très avancé où on peut même voir l’os. Il est facile d’imaginer la souffrance de la personne qui est affectée. C’est pourquoi il ne faut pas attendre et agir de façon préventive.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row full_screen_section_height= »no »][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]

Qui sont à risque?

Les personnes âgées dont la peau s’est amincie avec le temps et dont le mode de vie est plus sédentaire.

Des personnes :

  • qui souffrent de diverses maladies du système vasculaire, d’atteinte neurologique (sensitivo-motrice) ou de déficience immunitaire;
  • immobilisées pour diverses raisons (accidents, hospitalisation, coma, effet secondaire de médicament, etc.);
  • souffrant d’incontinence.

La liste pourrait être longue. Encore une fois, si vous pensez être à risque ou si la personne dont vous vous occupez semble à risque, consulter votre ou son médecin ou le 811. Il n’y a pas de chance à prendre.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »1300″ img_size= »large » add_caption= »yes » alignment= »center »][/vc_column][/vc_row][vc_row full_screen_section_height= »no »][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »1296″ img_size= »large » alignment= »center »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]

Emplacements courants d’une plaie de pression

Les plaies de pression se forment généralement sur la partie inférieure du corps, notamment :

  • sur le coccyx,
  • sur le dos le long de la colonne vertébrale,
  • sur les fesses, les hanches et les talons.

Parmi les autres emplacements communs, mentionnons l’arrière de la tête, l’arrière de l’oreille, les épaules, les coudes et l’intérieur des genoux en raison du frottement des jambes.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row full_screen_section_height= »no » css= ».vc_custom_1517859606322{margin-bottom: 35px !important;} »][vc_column css= ».vc_custom_1521032612836{padding-right: 25px !important;} » offset= »vc_col-lg-12 vc_col-md-12 vc_col-xs-12″][vc_column_text]

Que faire pour prévenir les plaies de pression?

(Source : CHU de Québec, Université Laval)

  • Vérifiez régulièrement l’état de votre peau.
  • Assurez-vous que votre peau reste propre et sèche (sans humidité).
  • Évitez de prendre des douches ou des bains très chauds.
  • Hydratez votre peau.
  • Lissez les draps du lit et retirez les miettes de nourriture.
  • Changez de position toutes les 2 heures.
  • Évitez de masser les rougeurs de la peau.
  • Surélevez la tête du lit à 30 degrés ou moins (équivalent de 2 oreillers).
  • Mangez de façon équilibrée et buvez beaucoup.
  • Quittez votre lit le plus souvent possible pour favoriser la circulation sanguine.
  • Soulevez les points d’appui toutes les 15 minutes.

[/vc_column_text][vc_column_text][/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row full_screen_section_height= »no » css= ».vc_custom_1517859606322{margin-bottom: 35px !important;} »][vc_column css= ».vc_custom_1521032612836{padding-right: 25px !important;} » offset= »vc_col-lg-12 vc_col-md-12 vc_col-xs-12″][vc_column_text]

Votre rôle est important!

Certains suggèrent de mettre une alarme où une musique se met à jouer selon un délai programmé pour penser à changer de position. Quel que soit le moyen que vous choisissez, « bougez et changez de position régulièrement est le meilleur moyen de prévention ».

Pour une personne immobile ou qui a de grandes difficultés à bouger, il faut la changer de position toutes les deux heures de jour et de nuit. C’est très exigeant, mais combien nécessaire!

 

Certaines solutions aux plaies de pression

Le bon coussin pour les bonnes … personnes

Une personne qui est assise longtemps à besoin d’un bon coussin de confort. Cependant, il n’y a aucun coussin « miracle » qui a lui seul pourra empêcher 100% le développement d’une plaie.  Le positionnement, la mobilité, l’alimentation, l’hydratation, etc. sont des facteurs qui influencent beaucoup la propension à développer des plaies ou non. Mais conjointement à tous ces comportements à adopter, un bon coussin de confort, adapté au poids et à la surface d’assise de la personne va certainement permettre de prévenir l’apparition de plaie de pression.

Pour un savoir plus sur les coussins, cliquez ici

Pour voir types différents coussins et leurs spécificités, cliquez ici

Selon des recherches effectuées à l’Université McMaster (Ontario) les matelas rembourrés de mousse de haute densité aident à prévenir l’apparition des plaies de lit ou leur aggravation. Les personnes qui utilisent ces types de matelas sont moins susceptibles de développer des escarres que les personnes allongées sur des matelas de mousse standard du type trouvé dans de nombreux domiciles et hôpitaux. Les couvre-matelas en peau de mouton contribuent également à réduire le risque d’escarres.

Les matelas à pression alternée

Il existe aussi des matelas à pression alternée qui permettent de diminuer la pression. Le coût peut être important cependant, ceux-ci sont généralement utilisés comme traitement de plaies de pression.

Ce type de matelas comporte plusieurs différentes cellules d’air transversales qui sont gonflées par un compresseur électrique généralement installé au panneau de pied du lit. Ce compresseur délivre un volume et une pression d’air préprogrammés, permettant ainsi de gonfler et de dégonfler une cellule sur deux en alternance. L’air dans les cellules est régulé en fonction du poids du patient. Ainsi, la pression du poids est diminuée puisque répartie plus uniformément, le mouvement des cellulaires d’air permet également de favoriser une meilleure circulation sanguine.

Évidemment ces types d’équipements spécialisés peuvent représenter des coûts importants. Il est cependant possible de louer un matelas à pression d’air alternée pour une période de traitement et, une fois la plaie guérie, choisir un matelas plus approprié et développer des habitudes préventives adaptées.

Les coussins ROHO

Le coussin ROHO est conçu pour les personnes à grand risque de développer des plaies de pression. Il est composé de bulles pneumatiques en caoutchouc néoprène résistant au feu, il permet de corriger de façon précise un problème d’assise grâce à ses cellules gonflables qui permettent de le faire travailler en très basse pression. Grâce à sa pompe, vous pouvez aisément ajuster le gonflage de ce coussin.

L’originalité de ce coussin réside dans le système ISOFLO qui vous permet de gérer la répartition de l’air dans le coussin pour obtenir des positionnements supplémentaires et gagner en stabilité en retenant l’air dans des compartiments séparés. Les points forts des coussins ROHO :

  • Une grande souplesse
  • Un gonflage très basse pression
  • Une excellente protection des escarres

Le principe de ce type de coussin d’air est similaire au matelas à pression d’air alterné dans le sens qu’il permet de mieux répartir la pression du corps sur la surface d’assise et ainsi diminuer l’impact aux points de pression où un début de plaie est apparu.  Certains types de coussins permettent également d’améliorer le positionnement au niveau du bassin en ayant différents “cadrans” de cellules qui peuvent être gonflées de façon indépendante selon les besoins.

Encore là, la location de ces coussins est possible![/vc_column_text][vc_column_text][/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row full_screen_section_height= »no » css= ».vc_custom_1517859606322{margin-bottom: 35px !important;} »][vc_column css= ».vc_custom_1521032612836{padding-right: 25px !important;} » offset= »vc_col-lg-12 vc_col-md-12 vc_col-xs-12″][vc_column_text]

Pour plus d’information sur les plaies de pression

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row full_screen_section_height= »no » css= ».vc_custom_1515429597182{margin-bottom: 50px !important;} »][vc_column][qodef_social_share type= »list » icon_type= »normal »][/vc_column][/vc_row]