IconeFAQ ?

Conseil

Un lève-personne pour une personne âgée ou handicapée

Accueil  /  Conseils  /  Un lève-personne pour une personne âgée ou handicapée
Ascenseur pour handicapés électriques isolé sous le fond blanc

Avons-nous besoin d’un lève-personne

Voilà une question importante! À laquelle il est important de répondre. Précisons en premier lieu qu’un lève-personne est un équipement très spécialisé qui vise à déplacer, de façon sécuritaire, une personne âgée ou handicapée qui n’est pas en mesure de supporter son propre poids, de se tenir debout et de marcher, et ce, même avec des équipements plus légers comme une canne, une marchette ou un ambulateur.

Le lève-personne aide à faire le transfert de la personne du lit à un fauteuil, d’un fauteuil à la toilette ou à un bain.

Le lève-personne souvent appelé « levier », comme son nom l’indique, soulève la personne et permet de la transporter généralement dans une position assise, quelquefois « semi-assise ».

Deux grands avantages du lève-personne

Le premier avantage demeure la possibilité de déplacer la personne très handicapée, voire même grabataire, de façon sécuritaire. Le lève-personne va permettre à la personne d’être déplacée, de changer de position et de recevoir des soins quotidiens.

Le deuxième grand avantage est pour la personne aidante. Qu’elle soit une personne soignante spécialisée ou une aidante naturelle, le lève-personne évite de faire des efforts importants pour déplacer la personne immobile et ainsi prévient des blessures importantes.

Donc pour déplacer une personne âgée ou handicapée qui présente un niveau d’autonomie très faible ou nul, OUI le lève-personne est nécessaire, voire essentiel.

Choisir un lève-personne

Le premier conseil sur le choix d’un lève-personne est de consulter une personne qui connaît ce type d’équipements spécialisés et qui est en mesure de bien comprendre les besoins et caractéristiques de la personne âgée ou handicapée.

Le lève-personne mobile au sol

Un premier modèle est le lève-personne mobile au sol. La base en « U » repose sur des roues. Sa mobilité facilite les déplacements par les personnes soignantes. Muni de freins, le lève-personne peut être immobilisé au moment de monter ou descendre son occupant. Celui-ci est installé dans une toile de transfert suspendue avec des points d’attache.

Une bonne utilisation

Son utilisation demande de se familiariser avec les bonnes pratiques ergonomiques. Il faut éviter les accidents tant pour la personne qui est déplacée que pour celle qui manipule le lève-personne. Par exemple, il est recommandé de pousser, plutôt que de tirer. Il est également recommandé à l’opérateur de se tenir sur le côté pour tout changement de position.

Il faut aussi bien préparer le point de « chute » ou appeler le point de transfert. Il faut incliner légèrement le dossier du fauteuil avant d’y asseoir la personne ou relever légèrement la tête du lit médicalisé lors de la remise au lit. Une fois le résident transféré, l’opérateur ôte les attaches et éloigne l’appareil avant d’enlever le harnais.

Un tel équipement peut servir à déplacer plusieurs personnes puisqu’il se déménage facilement. En milieu d’hébergement, il peut répondre aux besoins d’un étage ou d’une unité de vie.

Il fonctionne à batterie, ce qui est un avantage qui peut devenir un désavantage si on oublie de faire la recharge régulièrement. Certains sont munis de batteries amovibles.

Aussi, avant d’acquérir un tel équipement il faut penser à l’espace nécessaire pour le manipuler, le type de revêtement de sol et surtout prévoir la formation des personnes utilisatrices.

Le lève-personne sur rail

Le lève-personne sur rail est un équipement plus fixe. Le moteur est suspendu à un rail fixé au plafond ou maintenu contre celui-ci par des poteaux. Le trajet doit être rectiligne et partiellement constitué de courbes. Le moteur de levage est inséré dans le rail et, tel un treuil, enroule et déroule la sangle de levage. Celle-ci est terminée par un cintre ou berceau où la toile est solidement arrimée.

La structure de l’équipement étant située au-dessus de la personne à transporter, la personne soignante peut être beaucoup plus proche et ainsi avoir une proximité rassurante.

Une installation fixe

le à utiliser, cependant ce type de lève-personne constitue une installation fixe qui limite les déplacements au trajet prévu initialement. Aussi, malgré cette facilité d’utilisation, la formation des personnes qui auront à manipuler un lève-personne sur rail devra tenir compte des bonnes pratiques ergonomiques et s’assurer de recevoir la formation adéquate.

Un entretien préventif

Il faut ajouter qu’il soit mobile ou sur rail, le lève-personne nécessite un entretien régulier, annuel qui assure le bon fonctionnement à long terme de l’équipement. Déjà qu’il n’est pas facile n’y agréable pour une personne âgée ou handicapée de se faire transporter dans une toile, s’il fallait que celle-ci demeure suspendue dans les airs…! Rassurons-nous, les lève-personnes sont munis d’un mécanisme de sécurité pour descendre la personne en cas de panne.  Quand même, un entretien régulier permettra d’éviter la panne désagréable!

Le verticalisateur

Pour une personne qui est à mobilité réduite, mais qui peut prendre un appui temporaire sur au moins une jambe, le verticalisateur peut être une alternative au lève-personne. Aussi appelé releveur, il facilite le transfert assis debout pour aller du lit au fauteuil ou vers la toilette. Une fois installée, une toile retient la personne qui se trouve dans une position semi-assise. Évidemment, c’est un équipement prévu pour de courtes distances.

Il existe deux types de verticalisateurs, un électrique qui demande moins d’effort à la personne qui a un « coup de main » électrique pour le hisser sur l’appareil. Le verticalisateur manuel demande à la personne d’être en mesure de se hisser en position debout, toujours avec supervision à l’aide d’une bonne barre de préhension.

Le verticalisateur est plus demandant à la personne âgée en perte d’autonomie ou handicapée. Elle doit faire un effort et coopérer pour être déplacé de façon sécuritaire. L’avantage est de solliciter et stimuler la mobilité de la personne. Plus celle-ci demeurera active, plus ses fonctions physiques et cérébrales demeureront éveillées et fonctionnelles.

Utiliser un verticalisateur demande aussi une formation adéquate et avant d’en choisir un, il est conseillé de consulter une personne en mesure de bien identifier les besoins ainsi que d’analyser les caractéristiques du milieu de vie.